La Tour carrée ou Tour des tabellions

 
 

Tour carrée coté cour pour site 02 façade de la tour carrée coté rue de garennes et rue du bailli 02 pour site

La tour carrée coté cour et façade sur rue à l'angle de la rue de Garennes et de la ruelle du Bailli où on aperçoit en allant vers le fond l'enfilade de bâtiments secondaires et la tour octogonale

 

La présentation de la maison du bailli ne serait pas complète si nous ne parlions pas d’une partie qui dans l’organisation du site et sa fonctionnalité tient un part importante: celle réservée aux tablions et tabellions en charge de l'enregistrement des impôts, taxe et actes notariés mais également de recevoir les  contreparties matérielles dues.

Situé dans le prolongement de l'enfilade des bâtiments secondaires, la construction dite Tour carrée fait l’angle de la ruelle du Bailli et de la rue de Garennes.

Elle a une emprise au sol carrée et une hauteur de deux étages plus combles qui intègre dans son angle coté cour une tour escalier carrée tout en colombages qui ne perce pas la toiture de l'ensemble et qui de ce fait a donné son nom à l'ensemble que vous pouvez voir aujourd'hui.

 
 

Bien que le pignon coté cour soit uniforme on peut distinguer l'emprise de la tour du reste de la construction par son décalage en retrait par rapport au pignon et grâce aux deux rangs de petites fenêtres qui donnent le jour dans la cage d'escalier dont elles suivent la pente.

 
 

Ossature de la tour carrée pour site  Terminaison du noyau central de la tour carrée pour site

Porte d'accès aux combles de la tour carrée pour site   Charpente des combles de la tour carrée pour site

Vues intérieures de la Tour carrée

 

Intérieurement chacune des faces de la tour comprend trois rangs de panneaux superposés formés de poteaux entrecroisé d'écharpes de décharge en bois qui forment une croix-de-Saint-André. Le remplissage des panneaux est en torchis. 

Le volume de la tour occupe environ un quart de la surface totale du bâtiment. Il est accolé et en position charnière avec l'enfilade des bâtiments secondaires et contient un escalier tournant à gauche qui dessert tous les niveaux.

Comme pour la Tour octogonale ses marches sont constituées d'un giron en plâtre enduit sur lattes de bois. Le noyau cylindrique en bois de l'escalier s'arrête un peu au delà du second niveau décoré d'une faïence sans atteindre le sommet.

Tout en haut l’escalier se termine par une plateforme formée par un mini palier auquel on accède par deux marches. Ce dernier permet, via une large porte, d'accéder à des combles qui recouvrent d'un coté l’ensemble du bâtiment qui fait l’angle de la rue de Garennes et de la ruelle du Bailli et de l'autre de parvenir aux combles qui couvrent enfilade des bâtiments secondaires.

 
 

Les trois autres tiers du bâtiment sont occupés à ce jours par de petites pièces desservies par un palier à chaque étage. Au rez-de-chaussée qui est légèrement en contrebas par rapport au niveau de la cour et la rue du Bailli les pièces sont desservies par un petit couloir au début duquel début l'escalier de la tour carrée. Toutes ces pièces qui ont fait l'objet de plusieurs transformations correspondaient autrefois à des bureaux ou des espaces de travail équipés pour les tablions ou tabellions.

Les façades sur rue maintes fois remaniées sont sans originalité sauf celle rue de Garennes qui a conservé de grandes fenêtres qui au fil du temps ont perdu leur style et sont à rez-de-chaussée protégés par des grilles de défense stylisées mais d'époque récentes.

 

Revenir au plan de visite du site  logo retour    Accès boutique en ligne  boutique