Jean d'Ivry

Jean d'Ivry est le fils du Comte Raoul d'Ivry demi-frére du Duc Richard et le frère (ou demi-frère les historiens diffèrent sur ce point) de Hugues d'Ivry.

On connait peu de chose de Jean d'Ivry avant son épiscopat. Ala mort de son père il est héritier des domaines sur la Risle près de Saint Philibert. Selon Guillaume de Poitier il n'était pas dans les Ordres. Pourtant il convaint, de sa croyance les évèques de Normandie, qui lui confient l'évèché d'Avranche lorsque celui-ci fut libre.

Jean d'Ivry semble cependant avoir présent en 1035 à Fécamp. lorsque Robert 1er organise le gouvernement du Duché avant son départ en pélerinage (Cf Allen "A proud and headstrong man: john of Ivry bishop of Avranches and archcishop of Rouen" historical research).

 

Comme arvhevêque d'Avranche, de 1060 à 1067, il cherche à réformer l'église de Normandie. Il est le choix de Guillaume le Conquérant pour reinstaurer l'autorité  de ce dernier en Basse Normandie.

En 1066 il crée un conflit qui l'oppose à Robert de Beaufou, qui prétend par sa mère à l'héritage de Raoul d'Ivry, en voulant donner à l'église d'Avranches une partie de ses biens du Vièvre hérités de son père. le Duc Guillaume lui donne raison moyennant quelques livres.

 

En 1067 il succède à Maurille, décédé, comme archêque de Rouen suite aux recommandations de Guillaume le Conquérant auprès du Pape Aléxandre II dont il obtient finalement l'accord. Installé sur le siège archiépiscopale Jean d'Ivry cherche toujours à réformer l'église de Normandie. Il tient à ce propos deux conciles à Rouen : l'un  en 1072 l'autre en 1074. Les deux lui permettant de réaffirmer certaines docrtrines et d'approfondir quelques règles concernant la conduite des chanoines, prêtres et diacres sans oublié la position d'abbé.

Jean d'Ivry est aussi politiquement actif à l'inverse de ses prédécésseurs qui sont qualifiés de "politiquement inertes". Il est présent, avec Guillaume, au Mans (1073) et à Fécamp (1074-1075) comme "homme au conseil sage" pendant la campagne de Normandie durant laquelle de nouvelles mesures sont prises contre les vendettas.

En 1075, en l'absence du Duc revenu en Angleterre, il occupe avec Roger de Beaumont et la Reine Mathilde de Flandre, la charge effective de la Normandie.

 

En 1077 Jean d'Ivry subit une attaque d'apoplexie qui le conduit à prendre sa retraite dans ses domaines où il meurt en 1079. Son corps est transporté à Rouen où il est exhumé auprès du batistère de la cathédrale.

 

Note : Cette page a été réalisée à partir des informations recuellies dans L'Histoire d'Ivry-la-Bataille et de l'Abbaye de Notre Dame d'Ivry de FJ Mauduit,des ouvrages et écrits cités en référence ainsi quet des informations recueillies sur les différents sites internet traitant de la vie de Jean d'Ivry et de son époque .