Ancelin Goêl, Eustache de Breteuil

Ancelin Goel, Eustache de Breteuil : une longue lutte pour une succession

Cette page a été réalisée à partir des éléments recueillis dans les ouvrages écrit par  François-Joseph MAUDUIT* et  Michel BRICAUD**, Jean Mesqui *** ainsi que des informations  trouvées sur internet.

Fils de Robert de Bréval dit Robert II d'Ivry et de Hildeburge de Gallardon, Ancelin Goel  joue un rôle important à Ivry durant une quinzaine d'années.

Né vers 1060, son nom apparait dés 1087. Durant cette année, à la tête d’une expédition punitive contre les Français ayant fait de nombreux dégâts sur les "terres de Roger d'Ivry", il aurait facilité l'entrée de l'armée du Duc Guillaume dans la ville de Mantes dégarnie de ses défenseurs.

 

"Des luttes sanglantes opposent les deux hommes pour la possession du chateau d'Ivry..."

Guillaume de Jumiège et Orderic Vital rapportent que : peu de temps après des luttes sanglantes pour la possession du Château d'Ivry opposèrent Guillaume de Breteuil ( qui venait d'en avoir la possession par le duc Robert Courtheuse) et son vassal Ancelin Goel qui à titre héréditaire exerçait la charge de prévôt d'Ivry.

A l'origine de ces affrontements cruels entre les deux hommes il y aurait eu un comportement irrespectueux du frère de Ancelin à l'égard d'une femme de Pacy (alors une seigneurie appartenant à la maison de Guillaume). Ancelin Goel contraint de comparaitre publiquement au procès de son jeune frère considéra la chose comme un affront et s'empara de la forteresse d'Ivry qu'il remit aux mains du Duc Robert Courtheuse. Guillaume, refusant cet état de fait, alla trouver le duc pour qu'il lui restitue le château. Chose qu'il obtenue contre une somme de 1500 livres. De retour à Ivry, Guillaume de Breteuil, enleva à Ancelin la prévôté d'Ivry et tout ce qu'il possédait. Ce qui dégénéra en véritable guerre entre les deux hommes.

Ancelin Goel se retira alors dans le château de Bréval qu'il fit bâtir entre 1160 et 1180.

 

En 1092 au cours d'un énième conflit Ancelin Goel s'empara de Guillaume de Breteuil ainsi que de nombreux chevaliers qu'il enferma dans son château de Bréval mettant le reste le l'armée de Guillaume de Breteuil en fuite. Après plusieurs mois et avoir fait subir mille et un supplices à ses prisonniers Ancelin Goel, sur le conseil d'amis communs, accepta de pourparler et se résolut à conclure une paix avec Guillaume de Breteuil qui concéda le château d'Ivry à Ancelin lui donnant en plus sa fille Isabelle en mariage.

La paix ne dura pas. Guillaume de Breteuil reprit les hostilités. Voulant assurer le succès de sa mission, il s'installa dans l'Abbaye d'Ivry et entreprit de s'y fortifier. A la pentecôte, Ancelin accompagné de son armé descendit du château d'Ivry et mit feu à l'Abbaye. Tous les bâtiments, l'église et tout le mobilier furent brulés mais le château d'Ivry fut épargné. Guillaume de Breteuil échappa de peu à Ancelin mais d'autres n'eurent pas cette chance. Prisonniers, ils se virent affliger les pires cruautés durant les années qui suivirent.

 

Le  Roi de France Philippe 1er

Richard II Duc de Normandie

Guillaume qui ne pouvait plus supporter les représailles d'Ancelin prit la décision audacieuse et exceptionnelle de rencontrer à la fois le Roi de France (Philippe 1er) et le Duc de Normandie (Richard II) pour obtenir, moyennant finance, leur concours à sa cause pour le règlement du conflit.

Après avoir obtenu beaucoup d'argent et de présents les deux souverains acceptèrent la proposition et vinrent tenir siège du château de Bréval où résidait Ancelin. Au terme de deux mois il furent rejoint par  Robert de Bellesme qui amena avec lui le constructeur des machines de guerre qui permirent la conquête de Jérusalem. Animé d'une haine très ancienne contre Ancelin Goel, Robert de Bellesme trouva l'opportunité d'assouvir sa vengeance. Il s'ingénia à construire et mettre en œuvre ses machines et à en enseigner leur maniement aux assiégeants.

Devant un tel acharnement Ancelin Goel demanda la paix à Guillaume de Breteuil son seigneur et beau-père. Cette paix lui étant accordée, il rendit la forteresse d'Ivry à Guillaume de Breteuil qui restera le propriétaire incontesté du Château d'Ivry jusqu'à sa mort à l'Abbaye du Bec en 1103.

L'héritage de Guillaume et donc la possession du Château d'Ivry et de sa seigneurie, déboucha sur longue guerre qui toucha toute la contrée. Elle opposait les deux neveux Guillaume de Gaël et Renaud de Grancey et son fils Eustache de Breteuil.  Si Guillaume de Gaëmourut très vite le conflit dura longtemps entre Renaud de Grancey (qui avait comme partisan et allié Ancelin Goel pourtant époux de la sœur naturelle d'Eustache) et Eustache. Pour sortir le l'impasse Eustache sollicite l'appui du Roi d'Angleterre (Henri 1er), qui non seulement lui accorda mais lui donna sa fille Juliane âgée seulement d'un an.

Cet évènement donna l'occasion à Henri 1er, qui envoya le Comte de Meulan s'emparer du Duché de Normandie aux dépends de son frère Robert Courteheuse (Robert II de Normandie) .

 

Cela ne calma pas Renaud de Grancey et Ancelin Goel qui continuèrent leur lutte contre son gendre Eustache de Breteuil.  Les Normands révoltés des exactions de Renaud réussir à le convaincre d'abandonner la lutte et de rentrer chez lui ce qui permit à Eustache de Breteuil d'obtenir toute la succession de son père.

Rainaud de Grancei et Ancelin Goel continuèrent leur lutte contre Eustache de Breteuil.

Mais Ancelin Goel qui conserva une rancune envers le comte de Meulan en vertu de son intervention en faveur Eustache s'empara d'un riche bourgeois de Meulan qu'il garda en otage. Ce qui provoqua un conflit avec le comte de Meulan jusqu'au moment où, ce dernier dans l'impossibilité de délivrer l'otage, fit intervenir par le Roi Henri 1er un accord impliquant Ancelin Goel, Eustache de Breteuil, Raoul de Conches, Guillaume comte d'Evreux et Amauri de Montfort son neveu.

A ce moment là, contre toute attente Eustache de Breteuil prend parti pour Guillaume Cliton (petit fils de Guillaume le Conquérant) qui est en lutte contre le Roi Henri 1er et revendique le Duché de Normandie.

Henri 1er qui ne voulait pas s'aliéner son gendre et garder le Château d'Ivry stratégique sur la frontière de la France donna en otage le fils de Raoul de Harenc en échange des deux filles de Eustache de Breteuil (ses petites filles).

 

Eustache de Breteuil poussé à la révolte par Amauri de Montfort fit arracher les yeux au fils de Raoul Harenc. Ce à quoi le Roi répondit en livrant les filles Eustache à Raoul Harenc qui par vengeance leurs fit subir le même sort. Toutes les possessions de Guillaume de Breteuil furent remises à Raoul de Gunner (son petit fils) sauf  Pacy que détenait Eustache et la seigneurie d'Ivry qui revint à Ancelin Goel et ses fils (Robert Goel Le Roux d’Ivry, Guillaume II dit "Louvels" d'Ivry, Roger  "Balbossus" d'Ivry, et ses deux enfants bâtards Robert d'Ivry et Gautier d'Ivry). 

Ancelin Goel investi du titre de capitaine d'Ivry et de tous les avantages liés garda sous ses ordres Raoul Harenc.

Ancelin Goel est mort entre 1116 et 1119 laissant la succession du château à son fils Robert III dit Robert Goel Le Roux d'Ivry mort en 1123.

 

 

         *   « Histoire d’Ivry-La-Bataille et de l’Abbaye de Notre Dame d’Ivry » par JF MAUDUIT-1899

**  « Histoire d’Ivry-la-Bataille et de ses environs »  par Michel BRICAUD-1997

*** « Les seigneurs d'Ivry, Bréval et Anet aux XIe et XIIe siècles Chateaux et falilles à la frontière normande »  parJean MESQUI 2011