19- Gaine de défense et donjon

     
 

 

La gaine de défense construite à partir de 1119,  suite aux dégâts causés par l’attaque et l’incendie du château par Louis le Gros, s’étend en prolongement de la façade Nord de la Tour d’origine jusqu’à l’angle en face de la tour Nord puis se tourne en direction du Sud en parallèle de la façade Est de la tour. A l’angle, face à la tour Nord, une plateforme avancée ronde pouvait recevoir plusieurs archers ou quelques armes de jet.

Elle cerne le pourtour du donjon. L’ensemble construit en remplacement de la chapelle Saint Ursin, au-dessus des celliers 1 et 2, est soutenu par le mur qui coupe la chapelle basse en deux au niveau du cellier 1 et par le gros pilier carré qui sépare les celliers 2 et 3.

Aujourd’hui, de cette gaine et du donjon, il ne reste qu’un niveau dont en 1968 il ne dépassait que la tête du donjon. Le démantelement de la forteresse au début du XVe siècle a détruit toutes les parties supérieures aussi il est impossible de dire à quelle hauteur s’élevait le donjon et combien de niveaux formaient la gaine de défense.

Chaque niveau sur chacune des faces de la gaine était constitué d’une galerie d’environ 0,90 m de large couverte par une voûte en ogive reposant d’un côté sur le noyau central du donjon et de l’autre sur un mur de façade percé d’archères tournées vers l’extérieur.

En levant la tête vous pouvez voir, en arrière du couloir restant, des renfoncements en forme d’ogive avec une allège basse. Ce ne sont, ni des ouvertures bouchées, ni des loges de rangements, mais des bancs d’assise qui servaient aux archers pour se reposer ou déposer leurs armes et flèches. Mais leur utilité est encore plus grande lorsqu’il faut bander un arc et tirer des flèches en direction de l’assaillant. En effet face à chaque banc il y avait une archère servie par deux archers. Sans le recul nécessaire pour bander un arc dans ce couloir si étroit, la défense aurait été impossible.

Si l’on compte, à ce niveau et  sur cette face de la gaine, il y a  trois alcôves et sur la face Est de la gaine, une alcôve. Cela fait huit archers par niveau ce qui constitue déjà une puissante force de tir sur l’ennemi.  Chaque tronçon de la gaine de défense était coupé de l’autre par une porte qui le cas échéant retardait l’avancée de l’assaillant. Nous n’avons trouvé aucun moyen d’accès aux autres niveaux. Seul un passage muré sur la face Sud du noyau du donjon peut laisser penser que la distribution des étages se faisait par un escalier à l’intérieur de ce noyau, mais il n’a jamais était vidé donc le mystère reste.

En avançant jusqu’au bout du boulevard nord vous accédez, sur votre gauche, au haut de la tour Nord prochain point de la visite.

 

 
 

  Revenir à la carte  parcours visite   Poursuivre la visite punaise accroche Quitter   Quitter