Ivry juste avant la guerre de Cent Ans

 

 

En 1210, fortement armée la forteresse dénombre dix balistes et a comme voisin direct le roi de France Philippe Auguste qui possède à titre personnel Pacy, Bréval ainsi que les revenus de toutes châtellenies environnantes.

En 1211, le fils de Robert IV d’Ivry s’allie au roi de France mais meurt avant son père en 1232 sans que l’on puisse lui attribuer un rôle important par rapport au château d’Ivry. Par contre à la même date, sous couvert du roi, Bréval passe aux mains d’Ivry reformant un territoire immense semblable à celui qui existait à l’époque d’Ascelin Goël.

Outre Bréval, dans l’étendue placée sous l’autorité de Robert IV sire d’Ivry figure Garennes, Saint André, La Neuville, Serez et bien d’autres lieux dont nombres de châteaux situés en France dépendant directement de Bréval. Cette configuration subsistera jusqu’à la succession de Diane de Poitiers.

Vers 1253 le château d’Ivry revient à Robert V d‘Ivry dit Robin, fils de Galéran II, qui décèdera vers 1283 sans que l’on sache grand-chose sur ses agissements sinon qu’en 1271 la forteresse est placée sous la garde d’un des petit fils de Galéran II  nommé également Robert. Connu sous le sobriquet de Robinet, Robert VII tiendra la place jusqu’à 1293 sans qu’il soit pour autant qualifié de seigneur d’Ivry.

En fait, à cet instant et durant près d’un siècle la succession aux responsabilités d’Ivry est jalonnée de plusieurs Galéran, Robert, Jean et Guillaume et elle reste pour les historiens une part d’ombre difficile à éclaircir. La seule chose que l’on puisse affirmer c’est que pendant ce laps de temps Ivry vit une période de calme relatif durant laquelle la forteresse ne jouera qu’un rôle de second plan. Les seuls évènements intéressants que l’on puisse retenir étant la venue à Ivry, en 1317, du roi de France Philippe V alors qui se rendait au Vaudreuil signer une lettre par laquelle il permettra aux ecclésiastiques de la ville d’acquérir et posséder des biens immeubles et la signature d’une transaction par Robert VII d’Ivry pour le patronage et l’administration de la Maladrerie de la Chaussée d’Ivry en 1318.

 

 

 
 

 Revenir à l'historique Historique     Quitter et débuter la visite parcours visite   Quitter  quitter