Une succession difficile qui fait appel aux grands de Normandie, d'Angleterre et de France

 

 

A partir de 1077 Robert Courteheuse fils de Guillaume le conquérant rentre en conflit avec son père après avoir assiégé la Tour de Rouen il tente de prendre possession de la seigneurie d’Ivry qu’il parvient à obtenir dix ans plus tard chassant Roger d’Ivry.

Suite à la mort de Guillaume le Conquérant en 1089 et au départ en exil de Roger d’Ivry en Angleterre, le château d’Ivry est cédé par Robert de Courteheuse fils du duc de Normandie, à Guillaume de Crépon dit également Guillaume de Breteuil, en échange de son château de Breteuil. Cette donation, ne faisant pas l’affaire d’Ascelin Goël, seigneur de Bréval également prétendant à la succession du château d’Ivry suite aux rattachements territoriaux intervenus lors du mariage d’Emma sœur de Hugues d’Ivry, génère une longue lutte de successions assortie d’un conflit, sanglant et sans pitié, mené par Ascelin Goël.  

Ce long épisode sera émaillé de quelques faits qui feront d’Ivry le théâtre d’une pièce dans laquelle les grands de Normandie, d’Angleterres et de France seront indirectement les acteurs et médiateurs de diverses querelles qui verront:

  • la reprise du château par Ascelin Goël et l’emprisonnement de Guillaume de Breteuil à Bréval jusqu’à ce qu’il soit libéré moyennant une rançon, la cession d’Ivry et la donation en  mariage de sa fille  Isabel à Ascelin Goël.
  • Puis, une année plus tard, la tentative de reprise d’Ivry par Guillaume de Breteuil qui échoua après que l’abbaye d’Ivry, où s’étaient réfugiés les troupes de Guillaume, fut incendiée par Ascelin Goël.
  • Et, se terminera en 1092 par un appel à l’aide de Guillaume de Breteuil au Roi de France et au Duc de Normandie qui aidés d’une levée en masse de la population environnante, assiégèrent Ascelin à Bréval et contraignirent Ascelin Goël à capituler et à restituer le château d’Ivry à Guillaume de Breteuil.

A la mort de Guillaume de Breteuil en 1103, son fils illégitime Eustache s'oppose à deux neveux légitimes. Les conflits reprennent et les seigneurs locaux s'y impliquent, dont Ascelin Goël qui n’avait pas perdu tout espoir.

La succession s'éclaircit quand le roi d'Angleterre, Henri Ier Beauclerc, prend le parti d’Eustache Goël. Une paix générale est négociée au cours de laquelle Ascelin Goël  reçoit la seigneurie de Saint-André liée à celle d’Ivry-Bréval et Breteuil, ce qui lui permet de contrôler toute la région. Eustache abandonne ses prétentions sur l'héritage au profit d'Ascelin pour garantir la paix.

Au moment du  décès d’Ascelin Goël en 1118, Eustache de Breteuil réclame à nouveau Ivry dont le  château est tenu par désignation du roi Henri 1er Beauclerc par Raoul de Harenc seigneur de Gauville capitaine des troupes, un membre d'une famille liée aux Ivry-Bréval. Henri 1er Beauclerc repoussant la décision fait remettre en otage le fils de Raoul Harenc à Eustache gardant en otage les filles d'Eustache qui étaient par ailleurs ses propres petites filles puisqu’Eustache était marié à une fille illégitime du roi. Eustache fit alors énucléer le fils de Raoul de Harenc et envoyer les yeux à son père, provoquant la réaction du roi lui remet alors ses petites-filles qui subirent le même sort. Ces actes atroces entrainèrent une guerre dans laquelle Eustache de Breteuil perdra toutes ses possessions, à l'exception de Pacy et durant laquelle Robert Goël, fils d’Ascelin Goël, se verra confier le château d’Ivry après avoir joué un rôle important en repoussant Amaury III de Montfort vassal du roi de France Louis le Gros et instigateur des décisions qui ont engendrées ce conflit sur ces terres alors qu’il chercher à s'imposer à Evreux.

 

 

 
 

 Revenir à l'historique Historique     Quitter et débuter la visite parcours visite   Quitter  quitter