La Maison de Breteuil (Seigneur de Breteuil-sur-Iton)

     

Guillaume de Crépon dit Fitz Osbern (Seigneur de Breteuil sur Iton)

Cette page a été réalisée à partir des éléments recueillis dans les ouvrages écrit par François Joseph MAUDUIT*, Michel BRICAUD** et PierreBauduin***, les informations  trouvées sur internet

 

Si nous rapportons ici l'histoire Guillaume de Crépon c’est qu’il fait parti, comme Roger de Beaumont, de la succession d’Hugues d’ Ivry. A ce titre il fait donc partie des personnages acteurs du patrimoine d’Ivry. Il joue un rôle non négligeable et est l’une des pièces maîtresse de la conquête de l’ « Evrecin1 » par Guillaume le Conquérant.

 

Guillaume de Crépon dit Fitz Osbern est né vers 1027. Fils de Emma d'Ivry (fille de Raoul d'Ivry et Osbern de Crépon (Senéchal du Duc Guillaume II) il est également Petit-neveu de  la seconde épouse de Richard Ier de Normandie, ce qui lui confère une position importante à la cour ducale.

Vers1040 son père étant tué en protégeant le Duc Guillaume II (futur Guillaume le Conquérant), qui a à peu près le même âge, il est élevé auprès de ce dernier. Très proches amis, son intégration à l'entourage ducale est manifeste. En 1047, il appartient au cercle restreint des magnats sur lequel Guillaume le Conquérant va s'appuyer pour gouverner le duché. Il prend alors la fonction de sénéchal anciennement occupée par son père.

Comptant pour l’un des magnats normands les plus fortunés de son temps il hérite aussi des vastes possessions de son oncle, l'évêque Hugues II de Bayeux, qui avaient appartenu au Comte Raoul d'Ivry.
 

L’histoire de Guillaume de Crépon dit Fitz Osbern ne s’arrête pas là. Voulant développer économiquement la Maison de Breteuil, Guillaume le Conquérant lui accorde des privilèges importants en lui confiant aussi la garde du château ducal de Breteuil-sur-Iton point d'appui indispensable pour le Duc dans cette marche de conquête de l'Évrecin où les barons sont souvent opposés. Impliqué dans le processus de pacification de cette région il épouse en 1049 Adelize, la fille de Roger Ier de Tosny, qui sert de « monnaie d'échange » entre les Tosny et les Crépon.

 
 

Guillaume de Crépon dit Fitz Osbern est aussi un point d'appui au sud du duché face aux attaques du roi de France et du comte de Blois-Chartres. Imitant l'usage carolingien, au milieu des années 1060, il se désigne par le titre « comte du palais » dans les actes ducaux.

Selon Guillaume de Jumièges, c'est lui qui convainc les barons normands de la faisabilité de la conquête de l'Angleterre lors du concile de Lillebonne, et les persuade de fournir le soutien logistique nécessaire à la réussite de l'expédition. Le bois ne manquant pas dans son domaine, il promet  de fournir soixante navires pour la traversée de la Manche. C’est lui aurait commandé lors de la bataille d’Hasting l'aile droite de l'armée normande. Récompensé par  nouveau roi d'Angleterre Guillaume le Conquérant il est mis à la tête de vastes territoires dont l'île de Wight, des domaines royaux du Herefordshire et du Gloucestershire, de nombreuses seigneuries dans ces deux comtés plus l'Oxfordshire, et d'autres dans le BerkshireDorset, le Wiltshire et le Worcestershire.

 

Guillaume de Crépon dit Fitz Osbern reçoit le titre de Comte en 1067

Il est directement Impliqué dans la répression des révoltes anglo-saxonnes à Shrewsbury et Exeter en 1068 et il participe à la campagne de Guillaume le  Conquérant dans le nord de son royaume en 1069. Pour sécuriser la frontière galloise du Herefordshire, il construit le château en pierre de Chepstow ainsi que d'autres places fortes. Avant 1070, il utilise ces châteaux pour s'aventurer dans le Pays de Galles, où il remporte des victoires sur au moins trois rois gallois et lui permet d'étendre ses possessions dans le Gwent et le Brycheiniog 

À l'aube de l'an 1071, Guillaume revient dans le duché avec pour mission d'assister la reine Mathilde, et tout particulièrement de surveiller les événements en Flandre.

 

Alors que Guillaume de Crépon dit Fitz Osbern va rejoindre l'armée française déjà présente, il est pris dans une embuscade à Cassel entre Dunkerque et Hazebrouck, Une bataille s'engage. Guillaume est tué au combat en 1071.

Son fils Guillaume seigneur de Breteuil et de Pacy lui succédera en Normandie.

 

 

1- Évrecin : nom du pays normand entourant la ville d’Évreux

*   « Histoire d’Ivry-La-Bataille et de l’Abbaye de Notre Dame d’Ivry » par JF MAUDUIT-1899

**  « Histoire d’Ivry-la-Bataille et de ses environs »  par Michel BRICAUD-1997

*** « La première Normandie (Xe et XeI siècles) »  par Pierre BAUDUIN